CONFINEMENT: INTERVIEW À DISTANCE AVEC L’ILLUSTRATEUR FOU ET FOOD BINBINROBIN

Des interviews comme autant de semaines de confinement, on a cuisiné quelques amis sur le grill de nos questions. Pour représenter la première semaine c’est Binbinrobin, illustrateur français qui aime travailler les représentations décalées de super héros, des montres Flik Flak et des monstres gentils, des cahiers pour Clairefontaine, des puzzles et même des assiettes pour les enfants. Mais aussi des dessins pour les réseaux sociaux de Cédric Grolet et des chefs MOF. On l’aime beaucoup, depuis longtemps, on a parfois collaboré ensemble et en temps de confinement on est allé prendre de ses nouvelles. Il nous a concocté des réponses qui ne manquent pas de piments: aussi pop, colorées et singuliers que ses personnages !

 

       

Comment te présenterais-tu bien que masqué (toi t’as un masque au moins !) ?

C’est un exercice compliqué pour moi, car un super héros ne dévoile jamais son identité. On a un code déontologique très stricte et quiconque l’enfreint, pourrait se retrouver radié de l’ordre. Je resterai donc muet, masqué et en collant vert… Allez, parce que vous insistez et que parce que le monde est en code “rouge” de confinement, un indice :  je m’appelle vraiment Robin, mon pêché mignon c’est l’éclair au chocolat, et mon passe-temps favoris : dessiner bien sûr 🙂

Pendant le confinement t’es plutôt bon coup de crayon ou coup de blues ?

Sans hésiter, un bon coup de crayon ! ou plutôt des bons coups de crayon et de tablette (graphique). Je pourrais passer des heures à dessiner.. Après de temps en temps, un petit coup de blues, musical, pourquoi pas 🙂

Le confinement ça t’inspire ou ça te bloque dans ta créativité ?

Les deux mon capitaine. Grâce à internet, on a accès à un vivier d’informations et de sources d’inspirations. C’est génial, mais cela ne fait pas tout. Le mieux reste quand même le vrai, le monde réel. Je me nourris d’idées aux travers des voyages, des expos, des discussions, des rencontres,…l’inspiration est partout et surtout là où on ne l’attend pas 😉

C’est quoi pour toi l’illustration ou le dessin qui représente le mieux le confinement ?

Sans hésiter, le travail d’un illustrateur italien (j’adore ses illustrations) que je suis sur instagram @alegiorgini. Il a créé une série de dessins qui représentent notre situation à tous de confinement. C’est simple et beau.

Et ton personnage le plus confiné ?

Je pense que l’ours tient la corde. Par nature, il passe quand même tout l’hiver dans une grotte à dormir, ronfler, rêver, péter .. :). Des mois de confinement chaque année ! Si lui peut le faire, nous aussi non ? 

Et celui le plus finement con ou con fini ?

Je vais m’inspirer d’un sketch des inconnus, à vous de retrouver lequel. Le finement con est celui qui nous fait croire que depuis le confinement, sa nouvelle passion est le jogging. Et le con fini est celui qui nous faire croire que depuis le confinement, sa nouvelle passion est le jogging.

Quel est ton personnage fétiche durant le confinement, celui que tu aimes le plus dessiner, celui qui est ou est devenu ton exutoire ?

Quitte à ne pas être original, celui que je préfère c’est l’ours ! J’adore cet animal. Il peut prendre pleins de postures, couleurs, attitudes différentes mais au fond, il reste toujours drôle, attendrissant, grognon, aventurier et curieux,…:)

Quelle est l’illustration qui représentera l’après crise ? La première que tu auras envie de coucher sur le papier à la sortie du confinement ?

A vrai dire, je n’y ai pas encore pensé. Mais j’imagine bien un animal en train de faire la morale à un super héros. Car finalement la nature, les animaux étaient là bien avant nous, et ils n’ont jamais été aussi heureux que pendant le confinement “humain” 🙂 Nous avons des leçons à prendre (ou ré-apprendre).

Quels sont tes projets actuels ? Tes projets après le confinement ?

J’ai la chance d’avoir beaucoup de projets en cours, à venir et qui vont sortir. Je travaille toujours et avec un très grand plaisir pour la marque Flik Flak, avec une maison d’éditions pour des livres pour enfants et avec une marque de loisirs créatifs… Je commence cette année un projet pour un MOF (Meilleur Ouvrier de France) chocolatier-confiseur et je travaille depuis peu sur des projets “un peu différent” et illustrations pour des clients à l’étranger : Pays-Bas, Canada & New York. Après le confinement ? j’aimerais changer de collants, le vert c’est démodé… –

Le confinement changera-t-il quelque chose pour toi, change-t-il déjà pour toi ta façon de travailler, d’appréhender tes projets, tes envies ?

Je pense ou plutôt j’espère, que le confinement changera un petit quelque chose et chez tous le monde ! C’est difficile de qualifier ou de quantifier l’impact de ce confinement sur nous tous, cependant il sera impératif  de se réinventer, d’évoluer et de se remettre en question, si l’on ne veux pas voir ce schéma se reproduire de plus en plus, sous cette forme (sacré virus) ou une autre (attaque du joker :). Je pense qu’il faut se recentrer sur les choses essentielles (et je ne parle pas de papiers toilettes ou de pâtes ;), et trouver un nouvel équilibre dans nos vies.

  

 

Pour suivre Binbinrobin sur Instagram: https://www.instagram.com/binbinrobin/

Pour découvrir son travail ailleurs: http://www.binbinrobin.com/

 

CATEGORIES

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *