CONFINEMENT: INTERVIEW À DISTANCE AVEC LE CHEF EDOUARD DEPLUS

Après avoir fait ses armes à l’Institut Paul Bocuse, puis sous la houlette de grands chefs et géré les cuisines de grandes maisons et hôtels en Australie, en Espagne, en France, à Bora-Bora, Edouard Deplus est aujourd’hui Chef exécutif de plusieurs restaurants des hôtels Kudadoo aux Maldives. Rapatrié en France en décalé, confiné à Paris, il n’a pas lâché les fourneaux pour autant. Il cuisine chaque jour des recettes simples et efficaces, gourmandes et créatives avec ce qu’il a dans son frigo. Il les filme et les publie sur Instagram pour garder le lien avec ceux qui le suivent à travers le monde et donner aussi envie à nous autres confinés dans nos appartements de cuisiner avec goûts.

T’es revenu en décalé, rapatrié des Maldives où tu es Chef exécutif pour un hôtel de luxe, comment vis-tu le confinement ?

Pour l’instant très bien. J’accepte ce moment sur lequel je n’ai aucun pouvoir et j’en profite pour redécouvrir le calme et me reposer.
On peut aussi dire que j’ai l’habitude de ne pas beaucoup bouger, vivant sur une île le reste de l’année, le fait de ne pas sortir le soir ou de vivre dans un espace où les activités sont limitées n’est pas quelque chose de vraiment nouveau.

Qu’est-ce que ce confinement t’inspire de positif ?

Je reprends contact avec des potes d’Australie/ Espagne et Bora-Bora pour savoir comment ils vont, comment les choses se sont passées ou se passent là-bas.
J’appelle ma famille plus souvent.
Officiellement je suis en vacances.

Comment tu vois la sortie de crise ? Davantage de produits locaux, de saison, des gens qui apprécieront davantage la cuisine, … ?

Je pense qu’il faut faire attention au « faux départ », personnellement je m’attends à une explosion des terrasses de cafés, j’imagine que les gens vont vouloir « rattraper le temps perdu ».
Les gens vont se retrouver et ça va engendrer une forte consommation de tout.
Peut-être aussi que cette crise va aussi permettre aux gens d’être plus conscients et alertes sur les produits qu’ils consomment. Je pense à la saisonnalité des produits, à leur provenance également.  Énormément de gens se sont trouvé obligé de cuisiner matin/ midi et soir et souvent pour toute la famille. Après le confinement ils vont pouvoir redécouvrir des plats qu’ils pensaient avant simple mais qu’ils ont été incapables de préparer eux-mêmes pendant ce confinement !  Seront-ils moins « blogueurs » dans leur critiques ?  Je pense qu’ils vont apprécier le fait de se faire servir, de profiter de ces beaux moments de partage, et ils seront bien mérités.

Comment vois-tu la cuisine et le milieu des chefs évoluer après le confinement ?

On n’aime pas rester à ne rien faire ! On s’ennuie très vite et on n’est pas programmé pour rester inactif. C’est dans notre ADN. On se sent limite coupable de ne rien faire. Donc les chefs ont très vite développé des activités en liens directs avec notre métier.
Je pense que la part de « conseil » va exploser. Avec l’ouverture de nouveaux établissement qui auront profité de la misère de ceux qui n’auront pas su faire face à cette crise. On peut aussi parler des producteurs ! Ils font déjà évoluer leur métier et méthodes de travail en proposant parfois de livrer eux-mêmes les particuliers. Mais ça s’arrêtera très vite une fois la pandémie terminée je pense.

Qu’est-ce que tu fais comme cuisine pendant ce confinement ?

J’essaye de faire attention à ce que je mange ! Comme je ne cours plus autant qu’au boulot et que ma zone d’activité se limite au salon / cuisine et chambre, j’essaye d’être raisonnable.
Je cuisine que des produits de saison et j’en profite pour trouver des recettes rapides et qui ne me feront pas faire 1h de vaisselle après ! C’est un bon exercice de style.
J’aime cette cuisine simple mais dans laquelle tu vas quand même te faire plaisir ! Je te donne un exemple: hier j’avais un petit creux et j’avais pas envie de sortir 1000 produits. J’ai juste fais sauter des épinards frais, j’ai rajouté une sauce tomate la plus naturelle possible (et ça pour le coup c’est que je redécouvre, j’ai pas cuisiné pour moi depuis que je suis parti de la France y’a 10 ans et je m’aperçois que les produits ont évolué. Avant il fallait la sauce avec 20 ingrédients différents dedans, des produits que personne ne connaissaient, maintenant si tu regardes l’étiquette tu lis 95% de tomates fraîches / 2% piments et 3% d’huile d’olive extra vierge), et une boîte de thon au naturel, un filet d’huile d’olive, un peu de basilic frais, terminé bonsoir !

Quels produits français te manquaient ?

Honnêtement aucun dans le sens où tu trouves de tout aux Maldives, je pense même que je trouve plus facilement des produits français que les 3/4 des français en France. Mais ce qui est extraordinaire c’est la simplicité avec laquelle tu as accès à ces produits, et la fraîcheur surtout. Je te donne un autre exemple: je respecte les règles du confinement à la lettre, je suis rentré y’a 2 semaines et j’ai pas mis un pied dehors depuis. J’utilise une application pour me faire livrer mes légumes/ viandes et poissons (Epicery). J’ai passé ma commande le 31 mars et reçu ma livraison le 1er avril et mes légumes et fruits sont encore top! Ça c’est quelque chose que tu ne peux pas avoir aux Maldives. Et en plus si tu oublies un truc dans ta commande aux Maldives tu dois attendre une semaine pour être livré!

Comment tu te resources pendant ce confinement ?

Je profite de ce moment pour me reposer et me détendre. Je réfléchis à ce que j’ai envie de faire. J’échange avec des potes (chef ou pas) sur ce qu’ils vivent en ce moment.
J’ai commencé à faire des petites vidéos sur Instagram pour m’occuper. Ça a un triple intérêt, ça m’oblige à cuisiner! Je partage ces vidéos pour éventuellement donner des idées aux gens et surtout leurs montrer que c’est pas compliqué mais que c’est quand même un métier ! Et surtout ça me donne un objectif ! 1 vidéo tous les deux jours.

Trois de tes astuces de chef pour cuisiner pendant ce temps ?

1- Vous pouvez cuisiner des produits frais, de saison, locaux sans avoir à sortir de chez vous en utilisant les applications créées pour ça.

2- Ne faites pas de plats avec plus de 4 ingrédients. Keep it simple.

3- Regardez ma page Instagram ! Https://www.instagram.com/edeplus/

    

Le plat ou aliment le plus con fini ou finement con pendant ce confinement ?

Arrêtez d acheter des fruits exotiques qui voyagent 1000km alors que les producteurs locaux produisent des légumes et fruits de saison ! Soyez cohérents !

Sur ton Instagram tu fais des recettes simples et efficaces de mec confiné. Comment tu voulais te démarquer de toutes les vidéos qui circulent ? Si le confinement dure, tu as envie d’y associer d’autres chefs, des producteurs, des VIP ?

Je n’ai pas voulu regarder ce que les autres faisaient, je ne voulais pas me sentir obligé de faire comme-ci ou comme ça. Je les envois avant de les poster à des potes qui ne sont pas cuisinier pour savoir si elles sont cohérentes et compréhensibles pour des gens dont ce n’est pas le métier. J’écoute leurs retours et si je peux j’adapte.
J’ai surtout envie d’y associer des gens qui veulent cuisiner chez eux et aussi mettre en avant les personnes qui facilitent la rencontre entre les produits à cuisiner et les gens qui les travaillent chez eux. J’ai déjà reçu une quinzaine de messages de gens qui me demandent où j’ai trouvé mes produits, ou comment ils peuvent préparer tel ou tel légume.

Quelles sont les premières choses que tu auras envie de faire après le confinement ?

Je suis un amoureux de Paris donc je pense que je vais prendre un scooter et me balader dans Paris. J’irais avec mon frère et la sœur manger à l’avant comptoir dans le 6ème. J’irais aussi chez le coiffeur !

 

Découvrir les recettes et les voyages culinaires du Chef Edouard Deplus: https://www.instagram.com/edeplus/

Réserver au Kudadoo: https://www.kudadoo.com/

Découvrir Kudadoo Maldives: https://www.instagram.com/kudadoomaldives/

CATEGORIES

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *